N°4 : Rhum Fruits de la passion & Fleur d’Hibiscus 70cl – Tricoche-spirits

35,00 TTC

 

Simple et délicieuse, cette préparation mêle les arômes fruités et acidulés du fruit de la passion aux notes florales de l’hibiscus dans un équilibre parfait.

 

UGS : ART-012-1615 Catégories : ,

Description

N°4 : Rhum Fruits de la passion & Fleur d’Hibiscus 70cl  (32% Vol)

 

Simple et délicieuse, cette préparation mêle les arômes fruités et acidulés du fruit de la passion aux notes florales de l’hibiscus dans un équilibre parfait. Un vrai coup de cœur !

Cette recette est élaborée à base de fruits à belle maturité, d’épices soigneusement sélectionnées et de rhum agricole AOC Martinique, pour une expérience de dégustation riche en saveurs.

 

Conservation et dégustation :
Température idéale pour la dégustation à température ambiante.

Prix au kg : 50,00 €

 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération. Interdiction de vente de boissons alcooliques aux mineurs de moins de 18 ans. La preuve de la majorité de l’acheteur peut être exigée au moment de la vente en ligne.

Informations complémentaires

Poids

70cl

Marque

Rhum arrangés Tricoche-Spirits

Producteur

Chaque recette est élaborée à base de fruits à belle maturité coupés à la main, d’épices rigoureusement sélectionnées et de rhum agricole AOC Martinique, pour une expérience gustative riche en saveurs.

Le rhum agricole AOC Martinique, reconnu pour ses qualités organoleptiques, magnifie les notes fruitées et épicées.
La gamme de La Fabrique de l’Arrangé est composée de 18 recettes mises au point pour leur équilibre et leur expression aromatique.
Symbole de la tradition antillaise, le rhum arrangé a été imaginé par les marins de la route des Indes qui conservaient les fruits et les épices dans l’alcool.

À l’époque, il avait des vertus médicinales contre des maux variés. L’origine géographique est un peu floue, mais on l’attribue aux Indiens de Madagascar qui auraient transmis cette tradition à l’île de la Réunion.

Les nombreux échanges commerciaux, de rhum et d’épices, entre les différentes colonies ont permis de faire connaître cette pratique jusque dans les Caraïbes.